Les brumes de sable

La Martinique est régulièrement touchée par le phénomène naturel de « brume de sable ». Les épisodes de brume de sable désertiques proviennent essentiellement du désert du Sahara. Ces brumes de sable véhiculent des particules fines qui, lorsqu’elles sont inhalées par l’homme, ont des conséquences sur sa santé. Lors d’un épisode de brume de sable, les concentrations de particules fines dans l’air augmentent sur l’ensemble du territoire martiniquais.

Comment les brumes de sable se déplacent-elles jusqu’aux Antilles ?

Le transport des particules depuis le désert africain jusqu’aux Antilles s’explique par la présence de dépressions thermiques au-dessus du Sahara étant à l’origine de vents turbulents et donc de mise en suspension des particules. En effet, la convergence de masses d’air chaudes de l’hémisphère nord et de l’hémisphère sud pendant la période estivale entraîne les particules désertiques à haute altitude et permettent aux alizés de véhiculer ces nuages de particules sur l’archipel des Caraïbes.
Les particules en suspension sont ainsi transportées à une altitude comprise entre 1500 et 6000 mètres, de l’océan Atlantique vers les Antilles. (Source : CIRE Antilles-Guyane)

Comment mesurer les particules fines liées aux brumes de sable ?

Madininair mesure les quantités de particules fines dans l’air sur le territoire martiniquais à l’aide de stations de mesure fixes.
Pour mesurer ces poussières, les stations sont équipées d’une tête de prélèvement au sommet de la station et d’un analyseur à l’intérieur de la station. Ainsi, les concentrations en particules (principalement les particules inférieures à 10 micromètres) sont mesurées en continu et en temps réel.

Peut-on prévoir l’arrivée d’un phénomène de brumes de sable ?

Grâce à des modèles de dispersion des particules désertiques, il est possible de visualiser l’arrivée d’un épisode de brumes de sable sur l’arc Antillais.

Lorsqu’un épisode se produit en Martinique, l’horizon devient souvent trouble :

Composition chimique des brumes de sable :
Lors d’un épisode de brume de sable, on constate une augmentation de la part des éléments minéraux dans l’air comme les minéraux argileux, le quartz, les oxydes et carbonates. La présence de fer peut également donner sa couleur rouge au sable. Le fer, le titane et le vanadium sont des constituants typiques des poussières sahariennes.

Effets sur la santé :
Les brumes de sables sont composées de particules fines qui, selon leur taille, pénètrent plus ou moins profondément dans l’appareil respiratoire et peuvent être néfaste pour la santé. Les symptômes liés à ce phénomène peuvent concerner l’appareil respiratoire mais également l’appareil cardiovasculaire.



Facebook

Retrouvez toutes

Twitter

Retrouvez toutes

Scoop.it

Retrouvez toutes

Linkedin

Retrouvez toutes
HAUT