1er février 2013

Épidémiologie et pollution atmosphérique urbaine : l’observation au service de l’action

Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire n°1-2/2013, publication de l’Institut de Veille Sanitaire

Après des décennies de nette amélioration de la qualité de l’air en Europe, essentiellement due à la réduction des émissions liées à la production d’énergie, aux industries lourdes et aux transports, les taux mesurés de particules fines, de dioxydes d’azote et d’ozone sont restés stables dans la plupart des villes européennes ces dernières années. L’accumulation de preuves sur les effets de cette pollution sur la santé invite à des approches politiques plus radicales et globales, non seulement pour maintenir les niveaux de pollution en dessous des niveaux imposés par certaines normes légalement contraignantes ou par des valeurs limites, mais aussi pour réduire davantage l’exposition de la population, même lorsque les normes sont respectées.

Sommaire :
- Éditorial : La pollution atmosphérique en Europe : un problème de santé publique persistant
- Effets sanitaires de la pollution de l’air : bilan de 15 ans de surveillance en France et en Europe
- Influence de la taille, la source et la composition chimique sur les effets sanitaires des particules
- Encadré – Influence de la saison et de la température sur les effets de l’ozone et des particules en suspension sur la mortalité en France
- Interventions sur la pollution atmosphérique : brève vue d’ensemble
- Encadré – L’impact du trafic routier sur la qualité de l’air en Île-de-France
- Exposition à la pollution atmosphérique et inégalités sociales de santé

Voir le document sur le site de l’ InVS



Facebook

Retrouvez toutes

Twitter

Retrouvez toutes

Scoop.it

Retrouvez toutes

Linkedin

Retrouvez toutes
HAUT