14 septembre 2015

Evaluation de la pollution industrielle sur le territoire de la CACEM

Depuis le 10 juin et jusqu’au 26 octobre 2015, Madininair effectue différentes mesures de polluants atmosphériques, notamment ceux d’origine industrielle, dans certains secteurs de la CACEM. Ces mesures s’inscrivent dans le programme d’actions « AIR » de la CACEM.

Les zones concernées sont celles caractérisées par leur forte densité de population et leur localisation à proximité de l’autoroute et des zones industrialisées, à l’origine de diverses sources de pollution. Les zones ainsi caractérisées sont priorisées par la CACEM, depuis quelques années.

Cette nouvelle étude de mesures de plusieurs polluants atmosphériques pouvant être d’origine industrielle, dont le dioxyde de soufre, s’effectue en continu et en temps réel par Madininair pour le compte de la CACEM. 
Techniquement, Madininair effectue des mesures du dioxyde de soufre, des oxydes d’azote et des particules fines à l’aide d’une unité mobile de surveillance de la qualité de l’air. Ces mesures ont pour objectif d’évaluer le risque de dépassement des normes environnementales.

Cette étude lancée cette année complète celle réalisée en 2013, dans le cadre du premier programme d’actions « AIR » CACEM, qui a permis de spatialiser le dioxyde de soufre caractéristique de la pollution industrielle et d’observer les concentrations moyennes plus élevées et ceux en dessous des seuils réglementaires.



Facebook

Retrouvez toutes

Twitter

Retrouvez toutes

Scoop.it

Retrouvez toutes

Linkedin

Retrouvez toutes
HAUT