14 février 2012

Les 14 petits « trucs » qui feraient du bien au climat et aux hommes

L’actualité climatique n’est pas souvent rose. Aussi ne faut-il pas bouder son plaisir lorsque des scientifiques sortent une étude optimiste. En fin de semaine dernière, Science a publié une étude présentant les effets de 14 actions pouvant rapidement ralentir les changements climatiques, réduire la mortalité due aux infections respiratoires et renforcer la sécurité alimentaire.

Menée par 14 scientifiques, de 6 pays, cette étude a testé 400 mesures susceptibles de contrebalancer les conséquences de nos rejets de gaz à effet de serre. Sur le lot, ils en ont identifié 14, dont la mise en œuvre s’avère « relativement » simple et particulièrement efficace.

Celles-ci portent uniquement sur la prévention des émissions des suies de combustion et des précurseurs de l’ozone troposphérique (dont le méthane). Ces deux polluants contribuant tout à la fois au renforcement de l’effet de serre et à la dégradation de la qualité de l’air.

Mis en œuvre, la valorisation énergétique du grisou, des biogaz et du gaz associé au pétrole, le colmatage des fuites des gazoducs, la réduction des rots des ruminants, les nouveaux modes de culture du riz, l’installation de filtres à particules sur les véhicules diesel, le déploiement de fours à bois efficaces, l’interdiction du brulage de déchets agricoles en plein air, le remplacement de chaudières obsolètes par des installations dernier cri, la modernisation des briquetteries, entre autres, auraient des conséquences on ne peut plus favorables.

L’équipe dirigée par Drew Shindell, du centre d’études spatiales Goddard (Nasa) estime que ces mesures permettraient de réduire d’un demi-degré centigrade le réchauffement climatique d’ici 2050. Elles accroîtraient de 30 à 135 millions de tonnes par an la production de céréales, à partir de 2030. Enfin, elles éviteraient la mort prématurée, par intoxication, de 700.000 à 4,7 millions de personnes par an. Pourquoi attendre ?

Le 16 janvier 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg

source : Journal Environnement



Facebook

Retrouvez toutes

Twitter

Retrouvez toutes

Scoop.it

Retrouvez toutes

Linkedin

Retrouvez toutes
HAUT