19 décembre 2012

Résultats de l’étude de la qualité de l’air au Diamant et aux Anses d’Arlet

En février et mars 2012, Madininair a effectué 4 campagnes de mesures du dioxyde d’azote par tubes passifs au Diamant et aux Anses d’Arlets. Les résultats de ces mesures ont permis d’établir une cartographie de la pollution automobile sur ces deux communes.

Durant ces campagnes, la valeur limite pour la protection de la santé de 40 µg/m3 a été dépassée sur un point de mesure au Diamant. Ce point est proche de la RN5 (axe traversant la commune de Rivière-Salée et reliant Fort-de-France aux communes du Sud). La concentration élevée enregistrée provient essentiellement de cet axe routier.

Toutes les autres concentrations mesurées au Diamant et aux Anses d’Arlet respectent les valeurs réglementaires et les probabilités de dépassement sur la zone sont faibles.

Au Diamant, outre le point près de la RN5 dépassant la valeur réglementaire pour la santé, les concentrations les plus élevées en NO2 sont mesurées sur la D37, et principalement sur la portion traversant le bourg du Diamant. En effet, la jonction de la D7 et de la D37 en provenance des Anses d’Arlet se fait dans le bourg du Diamant, provoquant ainsi une légère augmentation de la concentration en polluant.

Aux Anses d’Arlet, les concentrations les plus élevées sont relevées sur les départementales 7 et 37, et principalement sur les portions menant au bourg des Anses d’Arlet. Ces départementales relient la commune des Anses d’Arlet à la commune du Diamant et à celle des Trois Ilets qui mène à la Nationale 5.

Résultats détaillés disponibles en téléchargeant les fiches études : Diamant ou Anses d’Arlet



Facebook

Retrouvez toutes

Twitter

Retrouvez toutes

Scoop.it

Retrouvez toutes

Linkedin

Retrouvez toutes
HAUT