Stations fixes

Les stations fixes constituent un élément important du dispositif de surveillance de la qualité de l’air (voir la carte des stations).
Elles sont constituées d’un ensemble d’analyseurs et d’un dispositif de prélèvement d’air.

Dans les stations, la chaîne d’échantillonnage et de mesure fonctionne en continu et permet d’obtenir des résultats pour la plupart sous forme de moyennes quart-horaires. Chaque site, 24h/24 et 365 jours par an, analyse les polluants en fonction des objectifs de surveillance définis. Les polluants mesurés sont :
- le dioxyde de soufre SO2
- les oxydes d’azote NOx
- l’ozone O3
- les particules en suspension < 10 microns PM 10
- les particules en suspension < 2,5 microns PM 2,5

Les données sont envoyées vers un poste central pour être validées au quotidien puis archivées et diffusées au niveau local, national et européen. Le calcul de l’indice ATMO et le déclenchement d’alertes se font à partir des données mesurées dans ces stations.

La détermination des sites d’implantation des stations fixes est faite en fonction de critères techniques et réglementaires précis visant à garantir leur représentativité au regard de la pollution locale. Les stations fixes sont évolutives et s’adaptent aux besoins de surveillance.



Facebook

Retrouvez toutes

Twitter

Retrouvez toutes

Scoop.it

Retrouvez toutes

Linkedin

Retrouvez toutes
HAUT